point un seul non-sens absolu

Quand on proclama que la Bibliothèque comprenait tous les livres, la première réaction fut un bonheur extravagant. Tous les hommes se sentirent, maîtres d’un essor intact et secret. Il n’y avait pas de problème personnel ou mondial dont l’éloquente solution n’existât quelque part : dans quelque hexagone. L’univers se trouvait justifié, l’univers avait brusquement conquis les […]

Lire la suite point un seul non-sens absolu

sans écho

Je m’offre à chacun comme sa récompense ; Je vous la donne même avant que vous l’ayez méritée. Il y a quelque chose en moi, Au fond de moi, au centre de moi, Quelque chose d’infiniment aride Comme le sommet des plus hautes montagnes ; Quelque chose de comparable au point mort de la rétine, Et sans […]

Lire la suite sans écho

n’est rien que

Différente en cela de l’art, la science est authentiquement « progressive ». Les réalisations dans le domaine de la recherche et de la technologie sont cumulatives ; chaque génération commence au point où la précédente s’est arrêtée. En outre, les résultats de la recherche désintéressée ont été appliqués d’une façon telle que les classes supérieures et moyennes se […]

Lire la suite n’est rien que

Première élégie

Qui donc dans les ordres des anges m’entendrait si je criais ? Et même si l’un d’eux soudain me prenait sur son cœur : de son existence plus forte je périrais. Car le beau n’est que le commencement du terrible, ce que tout juste nous pouvons supporter et nous l’admirons tant parce qu’il dédaigne de nous détruire. […]

Lire la suite Première élégie